Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

L'étang du Puits

Un peu d’histoire

Préexistant aux travaux d'assainissement de la Sologne, l’étang du Puits, autrefois bien plus petit, appartenait à un propriétaire Orléanais. Aujourd’hui, sa superficie atteint les 150 hectares et sa profondeur est limitée à 7,65 m à la digue. Il fut aménagé entre 1862 et 1870 sous Napoléon III. Alimenté en eau par un bras du Canal de la Sauldre vers l'écluse des Fouchères, son rôle était de servir de régulateur au canal avec lequel il communique par un déversoir.

Vers le fond Est de l'étang, on peut découvrir en période de très bas niveau les restes d'une construction en briques; il pourrait s'agir d'une ferme ou d'une tuilerie ancienne, en effet, un alignement de sept tas arasés de briques a été découvert. Quoi qu'il en soit, ces vestiges témoignent d'une vie avant le remplissage de l'étang dont la forêt environnante porte le nom évocateur de « Bois aux Moines ».

Déjà à l'époque, ce plan d'eau possédait une réputation de loisirs par la fête du 15 août avec ses concours de pêche, catégories femmes et hommes, et l'on venait souvent, par le canal, en s'entassant dans des embarcations - des flûtes berrichonnes - depuis Argent-sur-Sauldre.

 

Les loisirs

De nos jours, le site a conservé son rôle de loisirs avec la pratique du yachting léger, de la planche à voile, du ski nautique, des pédalos et de la baignade - autorisée en juillet et août, l'après-midi - sous la surveillance d'un maître-nageur. Les pêcheurs ne sont pas oubliés, avec plus de 20 espèces de poissons ; carpes, brochets, perches, anguilles, sandres...

Sa situation sur les départements du Loiret et du Cher permet aussi une escapade pédestre de 8 km dans une nature préservée, par les chemins de randonnées ceinturant l'étang, avec l'alternance du vert intense des frondaisons et du bleu profond de cette étendue d'eau.

Sur la rive nord du plan d'eau, le Conseil Général du Loiret a créé un parc départemental aménagé d’aires de pique-nique, de jeux pour enfants, de sanitaires ainsi que d’un bureau d'accueil et d’information pour le public. Vous y trouverez de quoi vous restaurer au snack-bar Chez Bébert.

 

La nature

La partie sud du site, côté Cher, offre à partir de la digue une magnifique vue panoramique de cette eau calme, à peine striée du sillage des voiliers ou des bateaux à moteurs.

La nature y occupe une place prépondérante avec les essences solognotes : chênes, châtaigniers, sapins, bouleaux, saules, genêts, fougères aigle, bruyère calune, etc. Cette végétation abrite une faune sauvage diverse et l'on peut notamment observer une grande variété d'oiseaux tels que les hérons cendrés, grèbes huppés, cormorans, canards colvert, foulques macroule, cygnes tuberculés, mouettes rieuses...

 

Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.