Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

L’église Saint-André à Viglain

L'ÉGLISE

L’existence de cette église de Sologne est attestée dès 1154. Détruite pendant les guerres de religion, elle fut reconstruite sous Henri IV. Entouré d’un cimetière jusqu’en 1889, l’édifice est composé d’un « caquetoire », caractéristique des églises de Sologne. Ce terme désigne à partir de la fin du XIXe siècle cette avancée du porche où les paroissiens tenaient leurs assemblées et s’entretenaient. L’une des quatre cloches dédiée à Saint-Sylvain date de 1403. C’est l’une des rares cloches médiévales et la plus ancienne du département. Descendue il y a quelques années lors de travaux de restauration, vous pourrez la voir à l’accueil de la mairie toute proche.

 

A l’intérieur :

Composée d’une nef unique et prolongée d’un chœur étroit, l’église Saint-André comprend :

  • six corbeaux du XVe siècle,
  • un tableau du XVIe siècle,
  • sous la niche à décor émaillé, l’inscription « Notre-Dame de Viglain » surplombe une mosaïque de Briare avec la statue de la Vierge et accueille les fonds baptismaux,
  • cinq pierres tombales de notables et écuyers gravées d’épitaphes,
  • les vitraux illustrant la vie de nombreux saints comme Saint-Hubert, Saint-Michel ou encore Sainte-Jeanne d’Arc et enfin celui dédié à Saint-André se trouvant dans le chœur,
  • des statues du XVIIe siècle de Saint-Sylvain et Saint-André, deux saints patrons de la paroisse, et Saint-Mathieu du XVIIIe siècle,
  • le sanctuaire en cul-de-four abrite l’autel du milieu du XIXe siècle avec un tabernacle en bois de 1754,
  • le sceau de Saint-Urbain (sous-verre)