Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

L’église Saint-Etienne à Lion-en-Sullias

L'église

Inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 1992, l’église Saint-Etienne, de style roman, date du XIIe siècle et a été bâtie sur une ancienne crypte mérovingienne. Le porche d’entrée en pierre, surmonté d’une niche du XVIe siècle avec une Vierge d’Assomption (fin XVIIIe - début XIXe siècle), très ancien, est de couleur rouge « sang de bœuf ». Au XVIe siècle, il fut ajouté un « caquetoire » en bois. Le « caquetoire », élément caractéristique de la Sologne, servait pour « causer » des affaires de la paroisse, et on caquetait… On aperçoit quelques pierres droites et blanches dans les murs, il s’agit de morceaux de tombeaux réutilisés. L’enduit récent est à pierre-vue, c’est-à-dire que les pierres sont laissées apparentes, tout comme les silex dits « tête de chat » qui sont à fleur d’enduit.

 

A l'intérieur

A l’intérieur de l’édifice, on peut découvrir un chœur du XIIIe siècle et des voûtes du XVIIe siècle. Les vitraux proviennent des ateliers des moines de Saint-Benoît-sur-Loire. On peut y admirer aussi un tableau représentant la « descente de croix » offerte en 1997 par le peintre local Nicolas Méchériki. Deux pierres tombales, qui servent de marches d’autel, renferment les sépultures des seigneurs du château de Cuissy. Douze culots ou « culs-de-lampe » de plâtre typiques du XIXe siècle ornent les appuis des piliers. L’église possède une statue de Jeanne d’Arc, une du Curé d’Ars et une autre de Sainte-Thérèse. Depuis peu, de magnifiques vêtements sacerdotaux sont exposés dans une vitrine.

La « petite cloche » bénite en l’an 1833 se nomme Etienne Louise tandis que la « grosse cloche » bénite en 1872 porte le nom de Joséphine Claire.