Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Centre culturel Saint-Germain

Centre culturel de l'église Saint Germain

Paroisse des Mariniers de Loire en son temps, l’église Saint-Germain fut fondée au XIIe siècle sous l’impulsion vraisemblable des moines de Saint-Benoît-sur-Loire. Remaniée au fil des siècles, seule église paroissiale de Sully jusqu’à la Révolution, elle est la plus ancienne et la plus grande de la cité ligérienne.

Quant à son choeur il est agrémenté d'un retable du début du XVIIe siècle représentant la Cène. Au XVIe siècle, l’éloignement de l’église présentait bien des inconvénients pour les habitants du centre de la ville, du fait de la fermeture des portes de la cité. Lors des conflits, la population confinée à l’intérieur de l’enceinte fortifiée est coupée de l’église paroissiale. Il en est de même lors des crues de la Loire, d’où l’édification d’une chapelle « Notre-Dame-de-Pitié » vers 1529 dépendant de la cure de Saint-Germain laquelle précéda l’actuelle église Saint-Ythier.

 

Au XXe siècle, le 17 juillet 1944, les bombardements alliés détruisirent en grande partie l’édifice. L’église est alors délaissée. Sully a d’autres priorités et la collégiale Saint-Ythier suffit largement aux besoins du culte. Par la suite divers projets sont ébauchés. Il a même été question d’en faire un musée de cire. Enfin, grâce à un concours d’idées lancé par le conseil municipal en 1997, un architecte propose d’en faire un centre culturel. Les travaux commencèrent en septembre 2004 et se terminèrent en mars 2006. L’inauguration eut lieu le 8 avril 2006. Aujourd’hui, de nombreuses expositions et concerts y sont organisés. Avec la restauration de l’église Saint-Germain, Sully efface les dernières traces de la seconde guerre mondiale.

 

Lieu de culte et centre de la vie collective de la cité depuis le haut Moyen Âge, cette église a maintes fois failli disparaître, victime de l’usure du temps ou de la fureur des hommes. Haute de 38 mètres, sa tour-clocher est l'une des plus hautes en charpente de France. C’est une église à trois nefs de style ogival du XIVe siècle. Elle conserve en son chœur un retable de maître-autel en pierre calcaire qui date de la seconde moitié du XVIIe siècle. Le contre-retable représente la Cène (traces de polychromie). En visitant le site, découvrez les épitaphes sur les pierres tombales sur le bas-côté gauche, les vitraux ornés d’une gabare rappelant ainsi l’activité du quartier, le rectangle transparent dans l’un d’entre eux pour surveiller au mieux la rivière Loire, les magnifiques cloches, Caroline et Marie, fondues au XIXe siècle par les Frères Cochois. Le kiosque (sas d’entrée) est une création contemporaine.

 

Visites libres lors des expositions proposées par le service culturel de la mairie, guidées avec les «Cheminades» de l’Office de Tourisme. Week-ends musicaux en mai-juin avec le Festival de Musique de Sully et du Loiret.

Au sortir de l’édifice, empruntez la rue des Mariniers et poursuivez par le quai des Mariniers en admirant les anciennes maisons de pêcheurs, les lignes de crues sur certaines façades…